Quelle est la différence entre les panneaux solaires et les panneaux photovoltaïques ?

Capter les rayons du soleil, pour alimenter ses appareils électriques ou chauffer sa maison, c’est opter pour une énergie verte…

Erwan Guiziou
différence panneaux solaires et photvoltaiques

Capter les rayons du soleil, pour alimenter ses appareils électriques ou chauffer sa maison, c’est opter pour une énergie verte et moins coûteuse. Vos équipements peuvent parfaitement fonctionner à l’énergie solaire si vous faites le choix d’installer des panneaux et qu’ils sont calibrés selon vos besoins ! Mais de quels types de panneaux solaires parle-t-on exactement ? On entend souvent parler de panneaux solaires, sans savoir quelle technologie se cache derrière ce terme un peu vague. Or, il existe plusieurs types de panneaux solaires et tous ont un fonctionnement bien à eux. Entre les cellules photovoltaïques, le fluide caloporteur, les panneaux hybrides… on a vite fait d’en perdre son latin. Y a-t-il une différence entre photovoltaïque et solaire et quelle est la différence entre les panneaux solaires et les panneaux photovoltaïques ? Quelle est la différence entre un panneau solaire photovoltaïque et un panneau solaire thermique ? On fait le point sur le fonctionnement de chacune de ces installations pour y voir plus clair.

Quelle différence entre panneaux solaires et panneaux photovoltaïques ?

Lorsqu’on commence à s’intéresser au solaire, la même question revient régulièrement. Celle du fonctionnement des divers panneaux. La différence entre panneau solaire thermique et photovoltaïque ne vous aura pas forcément sauté aux yeux. Et pour cause ! Tous deux ont le même point de départ : capter l’énergie solaire. Mais la technique pour y parvenir diffère.

Panneau solaire : le rayonnement solaire comme source d’énergie

On entend par panneau solaire, un panneau capable de transformer les rayons du soleil en chaleur. Il s’agit le plus souvent d’un panneau solaire thermique. Cette installation capte la chaleur du soleil pour la transformer en énergie calorifique. C’est-à-dire qu’elle vous permet de vous alimenter en eau chaude sanitaire.

Comment ça marche ?

C’est plutôt simple, en théorie. Les rayons émis par le soleil réchauffent le fluide caloporteur qui circule dans les tubes et vient chauffer l’eau du ballon de stockage grâce à l’échangeur. En pratique, vous avez le choix entre capteurs autovidangeables et capteurs monobloc. Capteurs plans et capteurs plans vitrés. Ou encore capteurs tubulaires sous vide. Pour s’assurer que le fluide ne gèle pas, on utilise une eau glycolée. Clairement, vous éviterez de vous lancer dans un tel projet sans passer par la case étude technique et faisabilité ! Le panneau thermique est éligible aux aides de l’État, mais assurez-vous qu’il réponde à vos besoins et, surtout, que son installation soit possible.

Panneau photovoltaïque : l’énergie solaire transformée en électricité

À ne pas confondre avec son cousin thermique, le panneau solaire photovoltaïque a un modus operandi radicalement différent. Ce panneau solaire utilise ses cellules photovoltaïques (qui captent les rayons) pour transformer l’énergie solaire en courant électrique grâce à un onduleur. Les installations photovoltaïques sont les seules à pouvoir produire de l’électricité. Autrement dit, si votre souhait est que votre circuit électrique soit alimenté par des panneaux solaires, ils seront forcément photovoltaïques !

Ensuite, deux choix s’offrent à vous. Soit vous consommez toute l’électricité produite, soit vous revendez le surplus. Opter pour la revente implique que votre installation soit munie de batteries de stockage. N’hésitez pas à demander des devis d’installation à plusieurs professionnels, vous pourrez ensuite faire votre choix. L’électricité gratuite vous tend les bras !

Panneau hybride : le meilleur des deux mondes

Alors, quid du panneau hybride ? Et bien, comme son nom l’indique, il utilise les deux technologies simultanément. Parfois appelé capteur solaire mixte, il est composé à la fois de capteurs thermiques et de capteurs photovoltaïques. Il est donc capable de produire de l’électricité ET de la chaleur. Son prix sera plus élevé à l’achat (autour de 30 % plus cher qu’un panneau photovoltaïque), mais il vous mènera sur le chemin de l’autoconsommation plus rapidement ! Le panneau solaire hybride est, lui aussi, éligible aux aides de l’État.

Différence entre panneau solaire photovoltaïque et thermique : le choix du panneau adapté

La différence entre panneaux photovoltaïques et solaires réside dans leur fonctionnement. L’un transforme l’énergie solaire en électricité, l’autre en chaleur. Mais une fois qu’on a dit ça… on n’a pas tout dit ! À chaque projet son panneau.

Le choix du panneau

Pour produire de l’électricité, vous vous tournerez vers un panneau solaire photovoltaïque (qu’il soit mono ou polycristallin). En revanche, pour chauffer votre maison vous choisirez un panneau solaire aérovoltaïque. Ses cellules photovoltaïques sont couplées à un système de ventilation en sous-face, qui restitue l’air chaud qu’elles ont capté. Enfin, pour subvenir à vos besoins en eau chaude, vous opterez pour un panneau solaire thermique, sorte de chauffe-eau solaire. Tout projet vous demandera d’avoir un but clair. Quel est l’enjeu de votre future installation ? Réduire votre facture d’électricité ? Alimenter l’eau chaude d’une piscine ou de toute l’habitation ? Réduire vos dépenses en chauffage ? Si tous ces équipements ne servent pas le même but, ils n’ont également pas le même prix. Il vous faudra commencer par faire une estimation de vos besoins.

À noter, un panneau solaire thermique vous coûtera plus cher en entretien. De même, le panneau aérovoltaïque sera moins rentable que sa contrepartie photovoltaïque.

Le choix pratique

Si c’est l’envie de simplicité qui l’emporte, vous pouvez vous diriger tout droit vers les kits solaires. Le kit Beem Energy vous permet de couvrir facilement votre talon de consommation quotidienne tout en vous permettant une installation en toute autonomie. Et qui dit autonomie, dit économies ! Tout ce dont vous avez besoin est contenu dans le coffret que vous recevez : pas de surprises, pas de coûts additionnels. Un kit contient 4 modules solaires d’une puissance de 75 watts (et les fixations qui vont avec !) ainsi qu’un micro-onduleur intégré et une rallonge pour relier les panneaux. Le truc en plus ? La BeemBox, petit boitier magique qui vous permet de suivre votre production en temps réel. 


Maintenant que vous avez saisi la différence entre panneau solaire et photovoltaïque, vous vous demandez peut-être d’où vient la confusion. Loin de nous l’envie de jeter la pierre aux novices du solaire qui s’emmêlent les pinceaux. Et pour cause ! Le terme « panneau solaire » est franchement traître. On n’est jamais trop sûrs de quel panneau il s’agit lorsqu’on s’en tient à ce raccourci (un peu trop) vague.  Heureusement, une fois que les spécificités de chaque panneau sont bien comprises, vous pouvez vous concentrer sur votre projet et l’aborder en toute connaissance de cause. Production d’électricité, chauffage ou eau chaude ? À vous de voir ! Et pour une solution ultra simple, clef en main, c’est vers le kit solaire Beem Energy qu’il faut aller : le solaire, en toute sérénité.