Quelles sont les énergies renouvelables ?

Inépuisables, les énergies renouvelables ont de beaux jours devant elles, d’autant que le réchauffement climatique est sur toutes les lèvres.

Erwan Guiziou

Inépuisables, les énergies renouvelables ont de beaux jours devant elles, d’autant que le réchauffement climatique est sur toutes les lèvres. Car, autre atout indéniable, ce sont des énergies propres. Et, cerise sur l’éolienne, l’énergie renouvelable apparaît comme une solution dont les consommateurs peuvent s’emparer pour réussir leur transition énergétique. C’est particulièrement vrai pour l’énergie solaire (voire l’énergie éolienne, mais on y reviendra) grâce à l’efficacité des panneaux solaires. Les avantages de ces énergies sont nombreux et leurs sources diverses. Solaire, éolienne, hydraulique, biomasse ou géothermique, ces différentes sources d’énergie permettent de produire chaleur ou électricité verte. Quelles sont les spécificités de ces énergies renouvelables ? On fait le tour.

L’énergie renouvelable solaire

Le solaire, en voilà une énergie alternative célèbre ! On pourrait presque la passer au rang des énergies les plus populaires tant elle est connue et identifiée du grand public. Son avantage ? Ses panneaux, dont l’installation se démocratise à vue d’œil (lever le nez régulièrement, vous en apercevrez régulièrement sur les toits un peu partout en France). Mais attention : un soleil, deux possibilités.  Il existe une différence entre panneaux solaires et panneaux photovoltaïques.

En effet, selon la technologie choisie, les rayons du soleil peuvent être transformés soit en électricité, soit en chaleur. Dans le premier cas, il s’agira d’un panneau solaire photovoltaïque, qui alimente votre habitation en électricité verte. Dans le second, on parlera de panneau solaire thermique, qui produit de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire. Pour produire à la fois de quoi chauffer un ballon d’eau chaude et de l’électricité, il faudra vous tourner vers un panneau solaire hybride. Pratique, ce deux en un est également plus onéreux !

L’énergie solaire solaire est dite intermittente, pour la bonne raison (et on vous le donne en mille)… que le soleil n’est pas présent en continu ! Or, pas de rayons, pas d’électricité. Pas de panique cela dit, chaque installation solaire est raccordée au réseau via lequel puiser l’énergie nécessaire lorsque la luminosité diminue. Chauffage et ampoules continueront donc de fonctionner quoiqu’il arrive et malgré les aléas météo. Autre option : s’équiper de batteries de stockage pour ne pas perdre un photon de l’énergie produite pendant la journée, au plus fort de l’ensoleillement.
Aujourd’hui, les possibilités sont multiples : fours solaires, kits solaires, petits équipements munis de cellules photovoltaïques (ampoules de jardin, batteries de voyage…), c’est une énergie accessible.

L’énergie éolienne

Autre énergie intermittente au rang des renouvelables : l’éolien (a le vent en poupe — pardon, on n’a pas pu s’empêcher de la faire, celle-là). La production dépend de la force du vent et offre une énergie mécanique. Eh oui, ce sont les déplacements de masses d’air qui font (quasi) tout le travail. Prises dans les pales des éoliennes qu’elles font tourner, elles entraînent leur rotation et profitent de l’énergie cinétique du vent.
Parfois décriées, pour l’espace visuel que prennent les éoliennes dans les campagnes, ces installations ont remplacé les moulins à vent présents avant elles dans le paysage. Si la technologie (et le but final de la manœuvre) a bien évolué depuis les moulins, le principe, lui, remonte… à l’antiquité. Vous en doutez ? Et pourtant ! C’est bien La force du vent qui permettait aux bateaux à voile d’avancer.


Il existe deux types d’éoliennes : celle que vous voyez par la fenêtre du train lorsque vous relevez la tête de votre magazine. Et celle que vous n’avez peut-être jamais vue de vos yeux, l’éolienne offshore, installée en mer. Cette dernière est plus compliquée à installer, mais bien plus efficace en termes de rendement. Cette position stratégique, au large des côtes, favorise l’éolienne en mer, battue par les vents marins, parfois puissants. 

Les particuliers peuvent, eux aussi, compter sur l’énergie éolienne pour diversifier leur consommation et leurs sources d’énergie. Il s’agira dans ce cas précis d’éolienne domestique. C’est une façon de se fournir en électricité propre, mais incertaine pour ce qui est du rendement. Un conseil, ne partez pas dans un tel projet sans permis de construire ni accord du voisinage ! 

La production hydraulique

L’énergie hydraulique tire sa puissance de l’eau. Des courants marins ou des barrages de rivières et cours d’eau, pour être précis. Les courants actionnent les turbines et il en résulte la production d’une énergie propre. Énergie bleue parmi les vertes, l’énergie renouvelable hydraulique est difficilement exploitable par les particuliers, même si les pico-centrales hydroélectriques existent. Leur puissance sera inférieure à 20 Kilowatts. Dans tous les cas, le système est identique : plus la pression de l’eau est forte, plus la production est intéressante.
Si les particuliers sont un peu en reste, au niveau national le rendement est plutôt intéressant, l’Hexagone étant bien équipé. Les barrages hydroélectriques fournissent près de la moitié de la production de renouvelables.

L’hydroélectricité est la deuxième source de production et la première à partir des énergies renouvelables ! Le parc hydraulique est majoritairement situé dans le sud de la France et la production est franchement inégale selon les territoires. Cela dit, et à échelle mondiale, l’énergie hydraulique représente 16 % de la production d’électricité (loin derrière le thermique, mais devant le nucléaire).
Il existe différentes technologies au sein de l’hydraulique. Outre les barrages, les vagues et mouvements des marées sont également mis à contribution. L’énergie thermique des mers repose, elle, sur les écarts de températures maritimes. L’énergie osmotique, quant à elle, est créée grâce à la rencontre entre eau salée et eau douce. 

La biomasse

L’énergie renouvelable biomasse tire profit des combustibles, bois ou déchets. Autrement dit, c’est grâce à la combustion de bois ou à la méthanisation de matières organiques que se produit l’électricité, la chaleur ou même le biocarburant. C’est l’énergie renouvelable la plus répandue dans les foyers français, notamment grâce à l’essor des poêles et à l’utilisation de chaudières.
Le biogaz connaît un succès depuis quelques années et est amené à poursuivre sa courbe ascendante. L’objectif affiché étant que le gaz renouvelable représente 10 % du gaz utilisé en réseau à l’horizon 2030.
Comme l’énergie éolienne, la biomasse affiche quelques rides ! Le procédé n’est absolument pas révolutionnaire et est mis à profit de l’humanité depuis… la découverte du feu (soit la préhistoire, pour les distraits des cours de primaire). Les déchets dont on vous parlait un peu plus haut se divisent en plusieurs catégories :

  • végétaux ;
  • déchets agricoles ;
  • ordures ménagères issues de matières organiques.

La valorisation du biogaz permet d’éviter les émissions de CO2 dues au méthane (bien plus polluant). Pourtant le potentiel de la biomasse, par combustion ou par méthanisation, est encore sous-exploité. 

L’énergie géothermique

Autre énergie relativement ancienne, la géothermie permet depuis tout temps d’exploiter l’eau chaude au sein des thermes. Aujourd’hui, cette énergie contenue dans le sol est utilisée pour produire de l’électricité ou se chauffer. Son usage est notamment lié aux pompes à chaleur (à la fois pour le chauffage et la climatisation).
C’est une énergie puisée profondément dans le sol terrestre et qui ne dépend d’aucun facteur météorologique. Les centrales géothermiques vont extraire l’eau très chaude présente dans les nappes des sous-sols (notez qu’on gagne un degré tous les 30 mètres !). La France ne possède qu’un seul site, en Guadeloupe.

Les énergies renouvelables en bref

Les énergies renouvelables sont des énergies qui :

  • tirent leur source d’une énergie dite inépuisable ;
  • sont considérées comme propres ;
  • représentent une excellente alternative aux énergies fossiles ;
  • sont des énergies vertes capables de fournir électricité et chaleur.

Les avantages des énergies renouvelables sont nombreux. Elles permettent, entre autres, de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Chez les particuliers, c’est l’énergie solaire qui s’avère la plus efficace et la plus rentable. Alors, si vous aussi vous souhaitez prendre vos distances avec les combustibles fossiles, optez pour le kit Beem Energy et amorcez votre transition énergétique !