Quelle est la consommation moyenne d’électricité par foyer et par poste ?

Alors que de nombreux foyers se posent la question de la réduction de leur consommation d’électricité et de la performance…

Erwan Guiziou
consommation électricté

Alors que de nombreux foyers se posent la question de la réduction de leur consommation d’électricité et de la performance énergétique de leur logement… un point global s’impose. D’autant que l’électricité est bien imbriquée dans nos vies et nos usages. Elle alimente les foyers français, dont les factures varient considérablement de l’un à l’autre.

Superficie de la maison, nombre de personnes par foyer, usage du gaz et type de chauffage : tout ça entre en ligne de compte. Et, si chaque habitation a ses spécificités, beaucoup d’appareils électriques ont une consommation qui varie peu. Que ce soit par convictions environnementales ou par contraintes budgétaires, comprendre sa consommation est utile à plusieurs niveaux. Aperçu macro et actions micro vous aideront à ajuster votre consommation annuelle et à réduire la facture. Quelle est la consommation moyenne d’électricité en France et chez vous plus particulièrement ? Quels sont les facteurs de variations et comment repérer les appareils énergivores ? Décryptage. 

La consommation moyenne d’électricité en France

En France, la consommation électrique moyenne a triplé depuis le siècle dernier ! 

Consommation moyenne globale

Pas étonnant que notre consommation nationale grimpe en flèche au fil du temps, nous direz-vous. La facture d’électricité s’envole au fur et à mesure de l’introduction d’appareils et autres gadgets électriques dans nos vies et nos habitations. Mais aussi à cause de l’inflation des prix de l’énergie. Aujourd’hui stabilisée, notre consommation nationale est de l’ordre de 473 Térawatts-heures (TWh) annuels. Ce sont les ménages qui sont les plus gourmands, devant les entreprises, l’industrie et les PME. En effet, 36 % de ces 473 TWh vont directement à la consommation résidentielle, contre 17 % pour l’industrie. De quoi se dire que, finalement, on va peut-être éteindre cette lampe en sortant du salon et arrêter de blâmer les grosses entreprises énergivores !
Au sein de ces 36 % (de la consommation des foyers), c’est le chauffage qui compte pour beaucoup de cette dépense énergétique. Il est suivi par la climatisation et le lavage, bien devant l’eau chaude et l’éclairage. (Ce qui n’est pas une raison de laisser cette lampe allumée, qu’on se le dise !)
Au niveau mondial, en revanche, les courbes s’inversent et c’est l’industrie qui passe devant le résidentiel. Pas très loin devant le tertiaire, mais à des lieux du transport. 

Consommation moyenne par jour

La consommation moyenne par jour, en France, tourne autour de 12,5 Kilowatts-heures (kWh). Attention à ne pas prendre cette moyenne trop au pied de la lettre, car les variations sont très importantes d’un type d’habitation à l’autre. Les habitudes et les modes de vie de chaque foyer influent aussi beaucoup sur leur consommation. À noter tout de même, une légère baisse de consommation dans l’Hexagone entre 2018 et 2019. 

Consommation d’électricité par type et surface de logement

On l’a vu, tous les foyers français ne sont pas égaux en termes de consommation. En ce qui concerne l’électrique, les variations s’opèrent en fonction de la surface de l’habitation. Mais pas uniquement. Chauffage électrique, chauffage à eau, usage du gaz et isolation ne sont pas anodins. Pour ce qui est de la facture, malgré le tarif réglementé et la puissance du compteur, le prix du kWh peut jouer au yoyo d’une offre à l’autre et selon les fournisseurs.

En ce qui concerne la consommation à proprement parler, cela dit, c’est la superficie du logement qui fera toute la différence. Bien avant les autres critères, qui vont du nombre de personnes vivant dans le foyer à la classe énergétique des appareils utilisés ou encore les heures de présence au quotidien. On estime qu’il faudra en moyenne 17 000 kWh annuels pour alimenter une maison de 150 m2, contre 10 000 kWh pour une surface de 70 m2

Faire l’estimation de sa consommation électrique

Sans surprise, si votre logement est tout électrique (chauffage, eau chaude et cuisson), votre consommation sera nettement supérieure. En revanche, les habitations qui panachent les apports (bois, gaz ou fioul) sont moins gourmandes en électricité. Logique !

Consommation et isolation

L’isolation thermique n’est pas à prendre à la légère, que ce soit pour l’écologie ou votre porte-monnaie. Si elle est optimale, elle empêchera les déperditions de chaleur. Si ce n’est déjà fait, vous pouvez isoler par l’intérieur, l’extérieur ou les combles. Sachez qu’un sol mal isolé, c’est jusqu’à 17 % de déperdition !
On estime qu’une maison de 100 m2 consomme en moyenne autour de 17 000 kWh. Cette consommation moyenne d’électricité diffère selon son isolation. Pour cette même surface, une maison bien isolée consommera 13 900 kWh, contre 20 300 kWh pour une maison dont l’isolation n’est pas optimale. Vu la différence, faire l’estimation de votre consommation annuelle passera forcément par la question de l’isolation de votre logement. D’autant plus si votre chauffage est électrique ! Un doute ? Optez pour le bilan énergétique de votre maison.

Appareils électriques énergivores

Autre variable, lorsqu’il s’agit de comprendre sa consommation électrique : les appareils électroménagers. Four, plaque de cuisson, réfrigérateur, lave-linge et lave-vaisselle… Ils vous sauvent la mise au quotidien et vous font gagner un temps fou, tant et si bien que vous ne vous imaginez plus vivre sans. Oui, mais, soyons francs, ils consomment. Beaucoup ! Certains de ces indispensables sont particulièrement énergivores. Sauriez-vous les nommer ? Caracolent en tête de liste, le chauffe-eau, le four, les plaques de cuisson, le sèche-linge et le réfrigérateur ! Les appareils électroménagers de classe A+ à A+++ seront plus raisonnables en termes de consommation. Pensez-y lors de votre prochain achat !

La consommation électrique poste par poste

Une façon d’être bien au clair avec sa consommation et, pourquoi pas, réduire sa facture d’électricité, c’est d’isoler les dépenses d’énergies.

Le chauffage

Votre chauffage électrique est votre poste de dépense numéro un. En activité d’octobre à mai, c’est bien lui qui fait flamber consommation et facture. Un radiateur électrique consomme en moyenne 3800 kWh par an. Même si, bien sûr, cette moyenne varie d’un modèle à l’autre. Votre consommation dépend de vos habitudes et de votre zone géographique. Si vous ne pouvez pas grand-chose quant au climat de votre région, vous pouvez toujours baisser le thermostat, surtout dans les chambres (idéalement entre 16 et 17°).
À noter également, l’ancienneté de votre chauffage impacte votre consommation. À modèle et taille égaux, un chauffage ancien consommera jusqu’à 70 % de plus qu’un chauffage neuf ! En cause ? Sa perte de performance au fil des années. Si vous vous décidez à en changer, sachez que les radiateurs électriques à inertie sont les moins énergivores. 

L’eau chaude

Un ballon d’eau chaude de 50 L consomme en moyenne 848 kWh par an, contre 3393 kWh pour un ballon familial de 150 L. Pour faire baisser votre consommation, vous pouvez adopter des écogestes : 

  • profitez des heures creuses pour chauffer l’eau de votre ballon ;
  • réglez la température de votre ballon d’eau chaude entre 55 et 60 degrés ;
  • éteignez-le lorsque vous vous absentez pour plusieurs jours ;
  • isolez les tuyaux de votre chauffe-eau pour limiter les déperditions de chaleur.

La cuisson

La consommation d’une plaque de cuisson de 1500 watts tourne autour de 500 kWh par an et cette moyenne varie selon le type de plaque (induction, vitrocéramique). En toute logique, plus vous cuisinez, plus vous consommez. Autre information qu’on n’a pas toujours en tête, une plaque à induction consomme, même éteinte, lorsqu’elle est en veille… Cela dit, une plaque classe A+++ vous fera faire jusqu’à 60 % d’économie, ce à quoi vous pouvez ajouter les bonnes pratiques suivantes :

  • couvrez vos casseroles lors de la cuisson des aliments ;
  • placez vos poêles et casseroles sur la taille du feu la plus adaptée ;
  • laissez décongeler les aliments qui sortent du congélateur pour gagner du temps de cuisson.

Le kit Beem Energy pour réduire sa consommation et sa facture

Maintenant que vous avez un aperçu global des dépenses énergétiques et que vous êtes capable d’estimer ce qui accroît votre consommation personnelle, peut-être êtes-vous tenté de réduire ? Certains postes comme le réfrigérateur, le congélateur, la box internet et le ballon d’eau chaude consomment de l’électricité été comme hiver. Si le chauffage est saisonnier, le reste de vos appareils électriques et électroménagers consomment au long cours ! Comment faire, alors, pour être moins dépendant de votre fournisseur d’électricité et alléger la facture ? Une option efficace et rentable sur le long terme : l’installation de panneaux solaires ! Vos futures cellules photovoltaïques vous fourniront en électricité verte et maison.

Si l’expérience vous tente, mais que vous souhaitez vous essayer au solaire en toute autonomie, optez pour les kits solaires. Un kit Beem Energy s’installe en moins d’une heure, au sol ou en façade. Intuitif et simple d’utilisation, le kit Beem s’accompagne d’une application mobile qui vous permet de suivre votre production en temps réel ! De quoi vous aider à mesurer l’impact de votre installation directement depuis votre smartphone. Chaque kit Beem couvre en moyenne 15 % de la consommation annuelle d’un ménage (hors chauffage) et vous avez la possibilité d’en cumuler plusieurs. Un doute sur vos besoins ? Beem Energy vous aide à faire l’estimation de votre future production !

L’électricité, on ne pourrait plus faire sans. Elle fait tellement partie de nos usages au quotidien qu’on en oublierait presque que se faire cuire un œuf à un coût ! Les foyers en mode « tout électrique » affichent une consommation bien plus importante que leurs contreparties s’appuyant sur d’autres énergies. Comme le bois, le gaz ou le fioul. Et ce, que ce soit pour le chauffage, la cuisson ou l’eau chaude sanitaire. Une solution efficace pour faire baisser sa consommation, et donc sa facture, est d’opter pour l’installation d’un kit solaire. Il vous permet de vous fournir en électricité (quasi) gratuite !