Tout comprendre de votre facture moyenne d’électricité par mois

Pour profiter d’un contrat d’énergie, vous avez souscrit un abonnement d’électricité auprès du fournisseur de votre choix. Si votre logement…

Erwan Guiziou
facture moyenne d'électricité

Pour profiter d’un contrat d’énergie, vous avez souscrit un abonnement d’électricité auprès du fournisseur de votre choix. Si votre logement est tout électrique, c’est-à-dire que chauffage, eau sanitaire et cuisson fonctionnent à l’électricité, votre facture sera élevée. C’est ce qui en fait généralement l’un des postes de dépenses les plus hauts des ménages français en moyenne et par mois. Or, une facture peut fluctuer en fonction de la consommation moyenne du foyer et de la puissance de son compteur. Mais pas uniquement ! Elle est également dépendante du tarif (ou devrait-on dire des tarifs) ! Tarif réglementé, fixe et prix du marché… Vous avez du mal à interpréter les informations indiquées sur votre facture moyenne d’électricité par mois ? Vous n’êtes pas seul ! Quel est le prix du kilowatt-heure (kWh) ? Quels sont les différents tarifs et les raisons de la hausse des tarifs ? On fait le point sur un sujet pratique du quotidien.

Le prix du kWh de votre facture moyenne d’électricité par mois

« Dans la famille “consommation électrique” je demande… le prix du kWh ! », car c’est un indicateur qui vous permet d’estimer votre consommation. Et donc d’anticiper la facture. 

Comment le prix du kWh est-il fixé ?

Reprenons donc depuis le début. Le prix du kWh est fixé et réévalué chaque année, généralement une ou deux fois par an. Il se base sur le prix de l’acheminement et le coût de fourniture. Ce à quoi s’ajoutent les taxes, qui font gonfler le prix de base d’environ un tiers. Mélangez le tout, et vous obtenez le prix de référence du kWh (et donc du tarif réglementé) à un instant T et pour toute ou partie de l’année. Les cartes sont rebattues d’une année sur l’autre… généralement à la hausse !

… Et par qui ce prix est-il fixé ? 

Le prix du kWh est fixé par les ministres en charge de l’énergie et de l’économie, en accord avec la Commission de la régulation de l’énergie (CRE). Cette commission s’enquiert des besoins d’EDF, pour ce qui est de la maintenance de ses réseaux, et ajuste le prix du kWh en fonction. Libre aux ministres de suivre les recommandations de la CRE… ou de refuser une hausse des prix. 

Quel est l’historique des augmentations de tarif ?

Le tarif est fluctuant, certes, mais il est surtout en constante augmentation depuis plus de dix ans ! Et, sans que votre consommation s’accentue ou que l’offre de votre fournisseur évolue, votre facture part à la hausse. Pour un compteur de 6 kVa (les Kilovoltampères sont l’unité de mesure propre au compteur), il faut compter 0,1740 € de nos jours. Contre 0,1168 € en 2011, par exemple. Cela dit, l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie vous permet, depuis quelques années maintenant, de choisir votre fournisseur et de comparer les offres. Certaines pouvant être moins chères que le tarif réglementé.  

Explication des différents tarifs d’électricité

Lorsqu’on parle de kWh, il n’y a pas qu’un seul tarif. Au-delà du tarif réglementé, il existe aussi un tarif fixe et un prix du marché. Trois variables, donc.

Le tarif réglementé

Le tarif réglementé, c’est le fameux tarif fixé par les ministres de l’Énergie et de l’Économie, en constante augmentation depuis des années. Il suit les variations du prix du marché international et sa révision est régulière. 

Le tarif fixe

Le tarif fixe, c’est le tarif (hors taxe) auquel votre fournisseur d’électricité vous vendra son énergie durant toute la durée de votre contrat. Généralement, entre un et trois ans.  Ce tarif de vente s’engage donc à ignorer les éventuelles hausses qui surviendraient en cours de contrat : le prix de votre kWh ne bougera pas sur la facture. Ce gel du prix est également valable pour l’abonnement, dont le tarif ne bougera pas d’un iota, tant que le contrat est en cours. 

Le prix du marché

Le prix du marché, c’est l’offre de marché proposée par les différents fournisseurs d’électricité, indépendamment du tarif réglementé proposé par EDF, fournisseur historique. Les offres de marché sont assez récentes. Elles ne sont offertes au consommateur que depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, en 2007. Électricité verte, contrat 100 % en ligne… les tarifs du prix du marché varient et vous laissent le choix de l’offre. Ce qui vous laisse libre de faire une estimation de votre consommation et d’opter pour l’offre la plus en adéquation avec vos  besoins et votre budget ! 

Les raisons de l’augmentation du prix de l’électricité

On l’a vu, les prix montent en flèche depuis un petit bout de temps maintenant, mais pourquoi donc ?

Facteurs historiques de la hausse des prix

De 2005 à 2021, les prix ont augmenté régulièrement, entre 1,1 et 5,9%. (On notera tout de même deux baisses de 0,5 % chacune en 2016 et 2018.) Ce tarif qui augmente est en réalité le tarif bleu d’EDF, autrement dit, le tarif de référence sur lequel s’alignent beaucoup de fournisseurs alternatifs. Les raisons de ses augmentations successives sont multiples :

  • le prix de gros de l’électricité ;
  • les taxes ;
  • le coût du transport.

Mais aussi :

  • la fiscalité ;
  • les contrats d’économie d’énergie (CEE).

Une augmentation historique nous provient d’une taxe imposée ces dernières années pour soutenir le développement des énergies renouvelables. Taxe stabilisée, mais qui continue de vous faire payer votre électricité un peu plus cher. 

Facteurs récents qui impactent la facture moyenne

La crise sanitaire de 2020 a eu un impact sur la facture électrique moyenne, le confinement ayant entraîné un décalage du programme initial de maintenance des centrales nucléaires. Et ce n’est pas tout ! La production avait, elle aussi, été impactée au moment où la demande était la plus forte.
Autre facteur, la répercussion des prix du gaz qui sont eux aussi en hausse. Or, la reprise économique mondiale de 2021 fait augmenter en flèche le prix des matières premières, dont fait partie le gaz. 

Votre facture mensuelle selon votre consommation d’électricité

Votre facture dépend de plusieurs facteurs : le prix de base du kWh et l’offre à laquelle vous avez souscrit. Mais aussi de votre superficie de logement (maison, studio ou appartement) et de vos appareils électriques (énergivores ou appareils de catégorie A+++). Chauffage et eau pèsent également dans la balance, le chauffage électrique faisant grimper la facture. 
Sur votre facture d’électricité apparaissent une part fixe (le coût de l’abonnement, qui ne bouge pas d’un mois à l’autre) et une part variable (le nombre de kWh consommés dans le mois). 

Le prix de votre abonnement dépend de la puissance de votre compteur (en kVa), d’une option tarifaire spéciale (heures pleines/heures creuses) et de votre fournisseur. Le prix de votre consommation peut être mensuel ou bimestriel. Il peut se baser sur une estimation, lissée sur une année et qui fait l’objet d’une facture de régularisation une fois par an. Ou se baser sur votre consommation réelle, votre compteur faisant foi. Une facture basée sur consommation réelle ne nécessite pas de facture de régularisation (avec remboursement du trop-perçu ou, au contraire, facture supplémentaire). Mais attention aux pics de consommation hivernaux, une fois le chauffage allumé (surtout s’il est électrique), qui font flamber les factures !


Vous voilà incollable sur le prix du kWh, les raisons de sa hausse constante, les tarifs et le décryptage de la facture qui va avec ! Peut-être vous demandez-vous à présent comment vous allez bien pouvoir la réduire votre facture d’électricité ? Grâce à de petits gestes simples, comme baisser le thermostat d’un degré, opter pour des ampoules basse consommation et ne pas laisser les appareils en veille. Vous pouvez aussi laver votre linge à froid et dégivrer régulièrement la partie congélateur de votre réfrigérateur. Et pour baisser significativement votre facture d’électricité, installez vous-même un kit solaire Beem Energy. Il absorbera la consommation annuelle d’un réfrigérateur, d’une box internet, de 5 ampoules LED et d’une chaîne Hifi !