Pourquoi et comment se lancer dans un projet de maison autonome ?

Que ce soit par convictions écologiques, pour réduire drastiquement sa facture d’énergie (qui grimpe, qui grimpe, qui grimpe…) ou pour…

Erwan Guiziou
maison autonome

Que ce soit par convictions écologiques, pour réduire drastiquement sa facture d’énergie (qui grimpe, qui grimpe, qui grimpe…) ou pour faire l’expérience de la rénovation durable… Toutes les raisons sont bonnes pour s’intéresser à la maison autonome ! L’autosuffisance énergétique titille plus d’un consommateur, soucieux de faire de son habitation une maison écologique ou une maison autonome en énergie, tout simplement. Matériaux spécifiques, isolation parfaite, mais aussi production d’électricité et récupération de l’eau de pluie, ce type de logements ne laisse rien au hasard. Et si l’investissement de départ peut être important, les économies sur le long terme sont très intéressantes ! Alors, quels sont les atouts d’une maison autosuffisante et comment rendre sa maison totalement autonome ? On fait le tour d’un projet porteur de sens ! 

Maison autonome, maison autosuffisante, maison passive : on fait le point

Ces dernières années, les consommateurs sont davantage à la recherche d’habitations durables, plus écologiques et respectueuses de l’environnement dans lequel elles s’implantent. Et, forcément, l’autonomie entre en ligne de compte ! Mur, façade et toiture : les constructions font la part belle aux matériaux durables comme le bois, le chanvre, le lin, la terre cuite… Matériaux biosourcés et isolants performants forment le duo gagnant. 

Ne faisons pas durer le suspens plus longtemps, maison autonome et maison autosuffisante sont deux appellations pour un seul et même projet. C’est donc une maison qui subvient, toute seule comme une grande, aux besoins de ses habitants (même isolés au fin fond d’une forêt loin de tout réseau).

Eau potable, électricité, chauffage… la maison autonome peut tout produire directement sur place. Elle peut donc n’être raccordée à aucun réseau et rendre ses habitants parfaitement autosuffisants. En théorie, d’ailleurs, ça inclut également la nourriture, cultivée sur place. Bien sûr, vous n’avez pas besoin d’aller aussi loin dans votre projet d’autonomie pour vous lancer dans la construction (ou la rénovation) d’une maison autosuffisante. Placez le curseur où bon vous semble au cœur de ce projet ! Notez que c’est à vous de décider si oui ou non vous souhaitez le raccordage au réseau (pour ce qui est de l’eau et/ou de l’électricité) et que c’est tout à fait possible, même pour une maison autonome. 

En revanche, maison autonome et maison passive ne servent pas le même but. La maison passive fait un gros focus sur l’énergie (ventilation, chauffage, électricité) et répond à des normes strictes en matière de construction. Parfaitement ventilée, elle sort le grand jeu au niveau de l’isolation. Pour ce qui est du chauffage, la maison passive s’appuie sur la chaleur dégagée à l’intérieur (par ses habitants, les appareils qui tournent) et sur l’ensoleillement. Son but ? Couvrir les besoins du ménage en chauffage. Voilà tout ! 

Construire une maison autonome

Le sujet vous branche ? Il est vrai que la maison autonome a de quoi faire rêver dès qu’on envisage de (faire) construire ou de rénover. Alors, on commence par où ? 

L’exposition parfaite

Une fois le terrain choisi et viabilisé (avec assainissement individuel), l’implantation de la maison autonome sera de la plus haute importance. Il faut capitaliser sur l’ensoleillement, que ce soit pour les panneaux solaires, mais aussi pour un éclairage naturel à l’intérieur. Et tirer parti au maximum des propriétés du terrain sur lequel se construit la maison. C’est la fameuse architecture bioclimatique ! Elle cumule développement durable, sobriété énergétique et harmonie avec l’environnement. 

Des matériaux biosourcés

Les matériaux biosourcés font preuve d’efficacité énergétique (matériaux habitables par tous les temps), mais aussi sociale (impact sur la santé des habitants, des artisans). Durables, ils sont issus de matières renouvelables et ont une faible empreinte environnementale. Terre crue, bois, isolation en lin, brique de chanvre… les possibilités sont multiples. Les fibres animales, comme la laine de mouton, sont aussi une option (enfin, sauf pour les végans !). 

Une isolation béton

Le choix des bons matériaux est crucial. Il faut que la maison autonome soit bien isolée… mais pas hermétique ! La fibre de bois offre une bonne isolation, tout comme les parpaings de bois ou les fibres végétales ou animales. Laine et ouate de chanvre, laine de lin, fibre de roseaux, paille ou herbe : écologique et local, qui dit mieux !

isolation maison

Des parois végétalisées

La façade végétale, aussi appelée mur végétalisé, apporte un charme indéniable à toute maison autosuffisante ! Au-delà de l’aspect esthétique, elle ajoute surtout une bonne isolation thermique. Alors, soyons bien clairs, il ne s’agit pas uniquement de planter de jolis feuillages sur les murs. C’est tout un système qui assemble des matériaux superposés pour former une structure isolante : acier, inox, substrat… qui servent de support pour les plantes. 

La récupération de l’eau de pluie

Pour alimenter la maison en eau, et particulièrement en eau potable, il va falloir prévoir un système de récupération de l’eau de pluie. Qui peut prendre la forme d’un puits. Et surtout envisager l’assainissement ! La phytoépuration offre aux habitants d’une maison autosuffisante la possibilité de ne pas être raccordés au réseau. Ce qui ne les empêchera pas de devoir faire attention aux produits déversés dans les canalisations… car tout est en circuit fermé ! 

Viser l’indépendance énergétique

Une maison autonome et durable, en voilà un beau projet de construction ! Électricité, eau potable et chauffage, il va falloir assurer tous les fronts. Le tout, grâce aux énergies renouvelables, bien sûr ! 

L’électricité

Pour ce qui est de l’électricité (et de l’eau chaude sanitaire, d’ailleurs), c’est le solaire qui est maître du jeu. Panneaux solaires et panneaux photovoltaïques combleront les besoins de la maison autosuffisante pour ce qui est de l’électricité et de l’eau chaude. Contrairement à une maison classique, l’énergie solaire ne servira pas uniquement à faire baisser la facture d’électricité. Elle devra alimenter tous les besoins de la maisonnée ! Forcément, le dimensionnement ne sera donc pas le même.

L’eau potable

On l’a vu, c’est l’eau de pluie qui est récupérée en circuit fermé pour alimenter la maison en eau courante. C’est aussi l’eau de pluie qui servira à fournir l’eau chaude sanitaire, grâce à l’aide de panneaux solaires thermiques. 

Le chauffage

Ici aussi, les panneaux solaires thermiques s’avèrent être une solution efficace. La VMC double flux viendra également lui prêter main forte. Dans les pièces humides, comme la salle de bain, elle aspire l’air chaud et humide qu’elle transforme en chaleur redistribuée dans les pièces à vivre (dites sèches). Le vitrage jouera aussi son rôle en absorbant la chaleur du rayonnement solaire pour la diffuser à l’intérieur. Et si tout ça ne suffit pas à faire face aux rudes soirées hivernales, le poêle peut s’inviter au salon ! 


Vous êtes convaincus par les atouts de la maison autonome ? Foncez ! C’est un projet durable et respectueux de l’espace dans lequel il vient s’implanter. C’est une habitation qui demande  une belle réflexion en amont sur la viabilisation du terrain, les matériaux à privilégier, et la technologie de panneaux solaires à adopter. Mais c’est une maison qui fait économiser ses habitants en misant sur les énergies renouvelables produites sur place ! C’est bien joli tout ça, mais, dites, quel est le prix d’une maison autonome ? Et bien, il vous en coûtera un peu plus que pour la construction ou la rénovation d’une maison standard. Comptez environ 15 à 20 % de plus pour une maison autonome en France, notamment à cause des panneaux solaires. Mais les économies sur le long terme sont non négligeables ! Et si vous n’êtes pas prêts à vous lancer dans un tel projet, commencez par l’installation d’un kit solaire Beem. Bien plus abordables, ces panneaux solaires design et modulables sont le début d’une grande aventure solaire !