Nos conseils pour faciliter le choix d’un kit en autoconsommation

Produire et consommer sa propre électricité (ou devrait-on dire « électricité propre » ?), c’est possible grâce au solaire ! Les particuliers ont accès…

Erwan Guiziou
mon-kit-solaire

Produire et consommer sa propre électricité (ou devrait-on dire « électricité propre » ?), c’est possible grâce au solaire ! Les particuliers ont accès à cette énergie renouvelable qui, par l’intermédiaire de panneaux photovoltaïques, leur permet d’être aux manettes de la production. Et de faire baisser leur facture d’électricité ! Il est même possible de revendre le surplus, réinjecté dans le réseau. Le kit prévu pour l’autoconsommation est un excellent moyen d’envisager un projet dans le solaire. Et ce, sans avoir à faire appel à un prestataire pour la pose sur le toit, ni à faire face à de nombreuses obligations administratives. Le kit vous permet d’être autonome dans la pose, le branchement et l’entretien. L’investissement de départ est également moins lourd que pour des panneaux solaires photovoltaïques classiques. Tout ça rend le projet tentant, d’autant qu’il est facilement réalisable. Alors, qu’est-ce qu’un kit en autoconsommation et comment bien le choisir en fonction de ses besoins ? On vous aide à y voir plus clair avant de vous lancer dans ce projet vertueux !

Kit en autoconsommation, qu’est-ce que c’est ?

Kit solaire autonome, kit autoconsommation sur prise… de quoi parle-t-on, au juste, lorsqu’on mentionne le kit en autoconsommation ? 

Kit solaire en autoconsommation

Un kit en autoconsommation de 3 kWc, ou moins, est un kit de panneaux solaires faciles à installer soi-même. Lorsque vous déballez votre kit, son carton contient tout ce dont vous avez besoin pour le faire fonctionner. Généralement simple à installer seul, il vous permet de produire votre électricité maison : locale, verte (et, on pousse le bouchon, de saison) ! Le but de la manœuvre étant à la fois de faire baisser les factures de votre fournisseur attitré, mais aussi d’alléger votre bilan carbone. Il se pose au sol, en façade, et parfois même sur la toiture. Super simple d’entretien, un kit solaire vous demandera peu d’expertise. Mais ne le négligez pas, le nettoyage d’un panneau photovoltaïque est primordial !

Autoconsommation photovoltaïque

Un kit d’autoconsommation produit de l’électricité en journée, aux heures les plus ensoleillées. Il couvre donc une partie de vos besoins, mais n’a pas pour but de vous rendre parfaitement autonome. Le kit solaire autonome n’étant utile que sur des bâtiments isolés, non raccordés au réseau. Généralement, les kits solaires sont branchés (sur prise ou compteur) et ont pour but d’adoucir la facture d’électricité, sans chercher l’autonomie à tout prix. Mais vous avez tout de même plusieurs options :

  • L’autoconsommation totale, qui vous encourage à consommer au maximum l’énergie produite par vos soins. Le surplus étant réinjecté automatiquement (et gratuitement) dans le réseau. Un kit prévu pour l’autoconsommation totale n’a donc pas vocation à être trop largement dimensionné. Vous ne pourriez pas le rentabiliser ! 
  • L’autoconsommation avec stockage, qui vous permet de stocker une partie de l’énergie produite et non consommée au moment de la production. Pratique lorsque vous ne parvenez pas à utiliser toute l’électricité produite en journée. Mais attention, les batteries de stockage sont chères, ce qui les rend difficilement rentables dans un projet d’installation de kit solaire. 
  • L’autoconsommation et la vente du surplus, ce qui vous permet de consommer l’énergie produite sur place, mais également de ne pas perdre le surplus puisqu’il est monnayé. Attention, cela dit, la revente n’est valable que pour les kits dont la puissance dépasse les 3 kWc. 

Autoconsommation et compensation

L’autoconsommation peut-elle compenser tous vos appareils électriques ? N’y allons pas par quatre chemins : absolument pas ! Pour la bonne et simple raison qu’un kit solaire n’est pas dimensionné pour. En hiver, notamment, vous ne pourrez ni vous chauffer ni vous éclairer uniquement grâce à un kit. Le but d’un kit d’autoconsommation est de couvrir votre talon de consommation (les appareils qui tournent en permanence). Un kit Beem produit 300 watts, soit environ 15 % de la consommation d’un foyer : l’équivalent annuel d’un réfrigérateur, d’une box internet, de 5 ampoules LED et d’une chaîne Hifi. Et c’est déjà pas mal pour faire baisser la facture ! 

Comment choisir son kit solaire pour l’autoconsommation ?

Envie de vous lancer dans un projet d’installation de kit solaire ? Passez en revue sa puissance, son esthétique et sa facilité d’installation. 

Puissance de l’installation photovoltaïque

Pour connaître la puissance dont vous avez besoin (et donc le nombre de panneaux constituant votre kit), faites le point sur vos dépenses électriques. Quel est votre talon de consommation ? Pour le savoir, rien de plus simple : c’est votre compteur qui vous donnera la réponse. Assurez-vous qu’aucun appareil électrique ne soit en marche, en dehors de ceux qui sont branchés en permanence comme le réfrigérateur, et notez le chiffre indiqué. Vous saurez combien de watts sont nécessaires (souvent autour de 300 watts). 

C’est également l’occasion de faire un point sur vos objectifs. Cherchez-vous à faire baisser la facture électrique du foyer ou souhaitez-vous consommer toute l’électricité qui sera produite ? Dans le deuxième cas, il vous faudra revoir vos habitudes de consommation pour y parvenir. C’est-à-dire faire basculer votre consommation en journée, plutôt qu’en soirée. Fini le lave-vaisselle qui tourne la nuit ! Il vous faudra aussi penser à recharger les appareils qui ont besoin de l’être au moment où le soleil brille. Idem pour l’aspirateur ou la cuisson au four ! 

Kit en autoconsommation avec batterie de stockage

Encore une fois, la batterie est peu pertinente dans le cas de nombreux kits solaires. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’excédent de production est faible pour une installation qui tourne autour de 300 kWc. Vous ne produirez pas suffisamment d’électricité pour alimenter votre habitation et couvrir tous vos besoins. Encore moins pour remplir une batterie de stockage ! Le surplus de ce qui n’aura pas été consommé en journée sera donc réinjecté automatiquement dans le réseau. 

L’esthétique du panneau solaire

C’est un élément non négligeable, qui passe pourtant (trop) souvent au dernier plan lorsqu’on envisage d’installer un kit en autoconsommation. L’esthétique de vos panneaux solaires a bel et bien un impact ! Vous vous imaginez dénaturer votre habitation avec des panneaux qui ne s’insèrent pas du tout dans le décor, et devoir les avoir sous le nez tous les jours ? Non ? Nous non plus ! C’est pourquoi la Beem team a mis au point le panneau solaire le plus design du marché. Une petite révolution dans le monde du solaire ! 

L’installation du kit solaire

Plus ou moins simples d’installation, les kits solaires sont prévus pour vous faciliter la pose, même si vous n’êtes pas un expert du bricolage. Posé au sol, la première étape consistera à monter la structure de votre kit, avant d’y ajouter les panneaux. Suivra ensuite le branchement, pour relier le kit au compteur électrique. N’hésitez pas à vous faire aider sur cette partie-là, pas forcément accessible à tous, car on n’improvise pas un raccordement ! 

Plus simples encore, les kits solaires « plug & play » vous sont livrés clé en main ! Il n’y a qu’à les monter et les brancher directement sur une simple prise extérieure. Ce type de kit solaire à micro-onduleur est clairement le plus adapté aux novices qui souhaitent se lancer sereinement et en toute autonomie. 
Vous voilà mieux armés face au choix d’un kit solaire en autoconsommation ! Dimensionnés pour couvrir votre talon de consommation, ils s’installent facilement sans aide, généralement au sol ou en façade. Il ne vous reste plus qu’à estimer votre consommation annuelle et vous pourrez faire le choix de votre kit. Pourquoi ne pas opter pour un kit solaire « plug & play » ? C’est l’option solaire la plus simple du marché. Ne laissez pas non plus l’esthétique de vos panneaux dans l’ombre, grâce au kit Beem vous pouvez enfin faire rimer efficacité et déco extérieure !  À vous l’électricité verte, locale… et design !