Le poêle à bois est-il une alternative économique solide pour se chauffer l’hiver ?

Avec l’envolée des prix de l’électricité ces dernières années et les tensions qui se sont créées autour du gaz, les…

Erwan Guiziou
poele à bois

Avec l’envolée des prix de l’électricité ces dernières années et les tensions qui se sont créées autour du gaz, les consommateurs sont à la recherche d’alternatives. Notamment pour se chauffer et passer l’hiver confortablement au chaud, sans se ruiner. Il se peut que ce soit votre cas, ou que vous soyez à la recherche d’alternatives écologiques aux énergies fossiles. Faire installer un poêle à bois, ou opter pour des panneaux solaires, fait partie des solutions qui vous permettent d’aborder la transition énergétique… et de faire des économies sur le long terme ! Mais quel poêle à bois choisir selon vos besoins et quels sont les différentes options de poêles ? Quels sont les avantages d’un tel système de chauffage et quels sont les inconvénients d’un poêle à bois ? Installez-vous confortablement, imaginez le feu crépiter et diffuser sa douce chaleur… On fait le point sur le poêle à bois et son fonctionnement ! 

Le poêle à bois comme chauffage principal ou chauffage d’appoint

Dans la famille poêle à bois, je demande… le poêle à pellets ! Inutile de piocher, on vous offre même les cartes suivantes : poêle à granulés, son petit jumeau, et même poêle à bûches.

Poêle à bûches

Comme son nom l’indique, le poêle à bûches tire sa chaleur de la combustion de bûches de bois. Pour le faire fonctionner, vous l’alimentez en bois sec et certifié « NF bois de chauffage ». Cette norme, non obligatoire, vous garantit un bois à taux d’humidité inférieur à 20 %, prêt à l’emploi et qui ne nécessite pas de temps de séchage. Il peut s’agir de bûche de frêne, hêtre ou chêne ou d’autres essences (qui peuvent être moins efficaces en chaleur calorifique et temps de chauffe).
Son fonctionnement est très, très simple. Il suffit de placer le bois dans son foyer, d’allumer un feu et de refermer sa porte, à la manière d’une cheminée. Le poêle à bûche ne chauffe en continu… que si vous continuez de l’alimenter une fois la bûche précédente réduite en cendres ! Et c’est pour cette raison qu’il sert de chauffage d’appoint. Votre autre système de chauffage principal prenant le relais dès que les bûches s’éteignent et que la chaleur diminue. Ou pour chauffer les pièces n’ayant pas accès à la chaleur du poêle, qui ne diffuse qu’à proximité.               

Poêle à granulés

Le poêle à granulés (ou à pellets – deux appellations pour un même combustible) a un mode de fonctionnement différent. Il utilise bien du bois, mais sous forme de petits bâtons de sciure de bois qui se vendent par sacs de 15 kg, faciles à stocker. Ce bois-là répond lui aussi à des normes, que vous reconnaîtrez sous les certifications :

  • « NF Biocombustibles solides » (France) ;
  • « EN Plus » (Europe) ;
  • « Din Plus » (Allemagne). 

Parfaitement autonome, le poêle à granulés affiche un excellent rendement, ce qui en fait un chauffage principal envisageable. Même si, en réalité, un autre système de chauffage est souvent présent avant l’installation du poêle et peut continuer à servir. Comment fonctionne le poêle à granulés ? Il fait tomber les pellets progressivement, de la réserve vers la chambre de combustion. Il en maîtrise lui-même la vitesse, afin que la chaleur se diffuse en continu. Pour qu’elle soit acheminée dans d’autres pièces, vous aurez également la possibilité d’ajouter un système de canalisations. 

Les différents types de poêles à bois

Poêle en acier

Dans la famille des poêles, qu’ils soient à granulés ou à bûches, il existe divers matériaux, dont l’acier. Moins cher que la fonte, l’acier permet aussi de faire monter la température rapidement… même s’il la conserve moins longtemps. Il a également l’avantage d’offrir des lignes épurées qui font du poêle un vrai objet de déco. D’ailleurs, si vous envisagez de l’installer à l’étage, c’est vers l’acier (bien plus léger que la fonte !) qu’il faudra vous tourner. 

Poêle en fonte

Le poêle en fonte est reconnaissable par ses formes généreuses et imposantes, c’est le poêle de nos grands-parents ! Il peut néanmoins devenir objet déco, lui aussi, et fait un grand come-back dans les intérieurs modernes auxquels il ajoute une petite touche d’ancien. Il a le charme des grandes maisons de campagne ! L’avantage du poêle à bois en fonte, c’est que son matériau retient parfaitement la chaleur et lui permet un rayonnement plus important. Il sera tout de même plus lent à faire monter la température. 

Les meilleurs poêles à bois

Quel que soit votre choix, à granulés ou à bûches, en acier ou en fonte, certains poêles sont plus efficaces que d’autres pour vous chauffer. Rendements et puissance ne se valent pas tous ! Si la puissance dépendra de vos besoins, et de la pièce à chauffer, pour ce qui est du rendement, optez le label « flamme verte ». Il vous assure un rendement minimum de 70 %. 

Avantages et inconvénients d’un poêle à granulé ou à bûches

Ce mode de chauffage cumule les atouts, même si (pour être honnête) le poêle à bois a aussi ses inconvénients ! 

Poêle à bois et économies

Le bois est bien meilleur marché que l’électricité pour se chauffer ! Mais il est également moins cher que le gaz. Pour faire des économies d’énergie, c’est donc vers le bois qu’il faudra se tourner. D’autant que c’est une ressource durable, comme le solaire, même si on la qualifie davantage d’abondante que d’illimitée ! 

Aides de l’État

Vous envisagez une rénovation énergétique pour votre foyer ? Sachez que vous pouvez être éligible aux aides de l’État. Pour faire une estimation, il vous suffit de calculer le montant de vos aides, soumises à condition de ressources, directement en ligne. Cette estimation vous indiquera les aides auxquelles vous pourrez prétendre lors de l’installation d’un poêle.

Un mode de chauffage écologique

Vous avez un doute sur le côté écologique de votre futur poêle ? Rassurez-vous ! Le CO2 libéré lors de la combustion du bois est moins important que tout celui emmagasiné par les arbres qui servent à produire bûche et granulés. Le bois, qui est une énergie renouvelable, reste donc un moyen de chauffage durable et écologique.

Le poêle à bois est salissant

Le poêle ne pouvait pas avoir que des avantages ! La petite contrepartie, c’est qu’il demande un nettoyage et un entretien régulier. Il vous faudra vous armer de gants, de brosses, de chiffons et de patience pour venir à bout des taches et résidus. 

Le stockage des bûches ou des pellets

Un prérequis à l’installation d’un poêle : votre habitation doit avoir un espace extérieur, bien aéré et couvert, pour le stockage des bûches. Elles devront rester au sec et n’apprécient que moyennement le garage, pas assez ventilé. Cet inconvénient ne s’applique pas autant aux sacs de granulés qui peuvent rester au garage (ou stockés directement dans le poêle).


Alors, bûches ou granulés ? Chauffage d’appoint ou principal ? À vous de faire votre choix parmi les nombreuses options offertes par le poêle à bois ! Une chose est certaine, ce mode de chauffage vous permettra de vous réchauffer rapidement lors des froides soirées d’hiver, pelotonnés devant le rayonnement des flammes. Économique et écologique, c’est un excellent moyen d’anticiper la transition énergétique et de s’affranchir toujours un peu plus des énergies fossiles. Un poêle accompagnera parfaitement un kit solaire Beem pour vous permettre de faire de vraies économies d’énergies !