Tout savoir sur les pompes à chaleur

Les prix de l’énergie étant en hausse depuis quelques années maintenant, les consommateurs sont à la recherche d’alternatives. C’est aussi…

nicolasdeborde
pompes à chaleur

Les prix de l’énergie étant en hausse depuis quelques années maintenant, les consommateurs sont à la recherche d’alternatives. C’est aussi l’occasion de se poser la question de la transition énergétique et d’aligner son mode de chauffage avec ses valeurs. Dans un cas comme dans l’autre, les pompes à chaleur semblent séduire de plus en plus ! Les chaudières au fioul ou à gaz ont fait leur temps, place à un autre système de chauffage plus écologique et bien plus économe. Si vous êtes tenté par une rénovation qui vous permettra de vous chauffer autrement, tout en limitant votre consommation d’énergies fossiles, mais que vous manquez d’informations… vous êtes au bon endroit ! Alors, qu’est-ce qu’une pompe à chaleur et quelles sont les pompes à chaleur les plus performantes ? Quels sont leurs avantages et inconvénients ? On fait un point sur leur fonctionnement et tout ce qui s’en suit ! 

Une pompe à chaleur, c’est quoi ?

La pompe à chaleur, c’est un système de chauffage qui alimente votre foyer en chaleur et même en eau chaude sanitaire, selon l’installation choisie. Elle sert également, à l’inverse, à refroidir votre logement à la belle saison. La pompe à chaleur a un fonctionnement très simple : elle utilise… de l’air ! Une ressource gratuite et illimitée, ce qui en fait un mode de chauffage écologique et économe. Elle puise l’air extérieur et le restitue à l’intérieur par le biais de radiateurs, d’un plancher chauffant ou même de ventilo-convecteurs. Un ventilo-convecteur est une petite unité capable de diffuser de l’air chaud ou froid lorsqu’il est couplé à une pompe à chaleur pour le chauffage ou la climatisation. 

Pompe à chaleur air-air

Ce type de pompe à chaleur aérothermique vous permet de vous chauffer grâce à l’air extérieur et des ventilo-convecteurs. N’hésitez pas à faire une petite comparaison des pompes à chaleurs du marché, car certaines vous permettent aussi de climatiser votre intérieur en inversant le système ! Il s’agit des pompes à chaleur réversibles

Pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur aérothermique air-eau utilise elle aussi l’air extérieur pour fonctionner et chauffer votre habitation. Elle restitue les calories de l’air dans l’eau des radiateurs à eau haute température auxquels elle est reliée. Elle fonctionne aussi lorsqu’elle est raccordée à un système de chauffage par le sol. Bonus : elle vous fournit également en eau chaude sanitaire ! Attention, l’hiver, les températures négatives lui donneront du fil à retordre. Un autre mode de chauffage devra alors prendre le relais pour maintenir une température intérieure agréable. 

Pompe à chaleur géothermique

Ce système de pompe à chaleur tire sa chaleur de votre sol. Et plus précisément celui de votre jardin, puisqu’un réseau de capteurs devra y être installé (enterré, pour être exact) ! Les capteurs seront enfouis verticalement en profondeur ou horizontalement, selon la superficie de votre jardin. Ensuite, comme pour les pompes à chaleur aérothermiques, la chaleur est restituée à l’intérieur par des ventilo-convecteurs ou un ballon d’eau chaude. 

Les pompes à chaleur sont-elles efficaces ?

Vous seriez bien tentés, mais vous avez besoin de vous faire un avis sur les pompes à chaleur ? Sachez que ce système de chauffage offre un vrai confort d’utilisation. Une pompe à chaleur peut monter rapidement en température et, surtout, la maintenir un bon moment ! Toutes les installations ne se valent pas, certaines sont bien plus performantes que d’autres, alors scrutez les étiquettes lors du comparatif avant achat.
Celles qui le permettent vous offrent le luxe de pouvoir inverser le système facilement et de refroidir votre logement l’été. Pratique, l’installation d’une pompe à chaleur se fait aussi bien en neuf qu’en rénovation ! Et ce, qu’elle soit air-air ou air-eau. Petit bémol cependant s’il s’agit d’une rénovation et que le chauffage existant est électrique, car pas compatible. 

Est-ce qu’une pompe à chaleur consomme beaucoup ?

Et bien non, une pompe à chaleur n’est pas énergivore pour deux sous ! D’abord parce qu’elle utilise une ressource infinie et gratuite : l’air extérieur. Et ensuite parce que le système dans son ensemble consomme peu d’électricité (lorsque l’air ambiant n’est pas trop froid). D’autant qu’elle restitue bien plus d’énergie qu’elle n’en utilise ! Bon à savoir, son coefficient de performance (COP) est excellent lorsqu’il est situé entre 4 et 5, alors lisez bien les étiquettes lors de l’achat. Dans le cas d’une pompe à chaleur air-air, fiez-vous à son coefficient de performance saisonnier (SCOP). 

Quels sont les inconvénients de la pompe à chaleur ?

L’inconvénient majeur de la pompe à chaleur air-air, c’est qu’elle est moins performante au creux de l’hiver, quand les températures chutent et que l’air extérieur est plus frais. Parfois, un chauffage d’appoint, comme le poêle à bois, peut être utile ! Idem pour la pompe à chaleur air-eau, qui refuse de fonctionner passé les -10 degrés (ou -20, selon les modèles)… Dans les deux cas, les pompes à chaleur peuvent consommer deux fois plus d’électricité dès qu’il fait très froid ou si elle givre. 

Si son confort d’utilisation est impeccable en intérieur, ce n’est pas forcément le cas dehors, car son unité extérieure peut faire du bruit. Certaines copropriétés l’interdisent carrément, pour éviter les nuisances de voisinage ! 

Son entretien doit être fait régulièrement. Tous les 2 ans ! Vous pourrez opter pour un contrat de maintenance, afin d’assurer le contrôle de l’installation à intervalles réguliers. 

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur ?

On l’a vu un peu plus haut, ses avantages sont nombreux :

  • peu gourmande en énergie ;
  • simple à utiliser au quotidien ;
  • facile à mettre en place lors de l’installation ;
  • pas de rejets, ni odeurs ni fumées ;
  • son bilan carbone est bon ;
  • elle est éligible aux aides de l’État ! 

Quel est le prix des pompes à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur a un prix qui varie, entre 10 000 et 16 000 €, pour un système aérothermique. Le coût d’une pompe à chaleur air-eau se situe autour de 8000 à 12 500 €. Celui d’une pompe à chaleur air-air est plus bas : de 1500 à 8500 €, en moyenne. Le prix dépendant de la superficie de votre habitation, mais aussi de la puissance du système. 

Plus chère, la pompe à chaleur à géothermie varie de 14 000 à 25 000 €. Les capteurs verticaux faisant grimper le prix, car il faut entrer le système plus en profondeur dans le sol. Les capteurs horizontaux sont donc légèrement moins chers. 

À cela, vous ajouterez entre 150 et 250 € de frais d’entretien tous les deux ans. Mais, la bonne nouvelle, c’est que votre future pompe à chaleur est éligible aux aides de l’État, primes énergie, à la rénovation et même aides locales ou régionales. Les aides à la rénovation sont nombreuses pour les particuliers ! 

Vous voilà bien au fait du fonctionnement des différentes pompes à chaleur ! On ne l’a pas évoquée, car moins courante, mais sachez que la pompe à chaleur hydrothermique (aussi dite eau-eau) existe également. Seule condition, que votre maison se situe près d’un point d’eau dans laquelle il ira puiser sa chaleur. En termes de pompes à chaleur les avis vont bon train, mais ne vous laissez pas rebuter par ses inconvénients… Facilement contrebalancés par des avantages indéniables ! Écologique et économique, c’est un mode de chauffage alternatif intéressant et durable. Et si les énergies vertes vous intéressent, pensez à vous renseigner auprès de la team Beem Energy dont la mission est de révolutionner l’accès au solaire !