Comment bien choisir mon kit solaire ? Matériel, installation et design !

Vous commencez à vous intéresser au solaire photovoltaïque et songez à installer un panneau solaire (et plus si affinité) ? Vous…

Nicolas Deborde
mon-kit-solaire

Vous commencez à vous intéresser au solaire photovoltaïque et songez à installer un panneau solaire (et plus si affinité) ? Vous n’auriez pas pu mieux tomber : on s’apprête à faire un focus sur l’énergie solaire et les kits qui simplifient la démarche. Qu’on se le dise, alimenter ses appareils électriques grâce au soleil peut être un véritable jeu d’enfant. Et sans forcément en passer par une installation coûteuse ni avoir à recouvrir son toit ! Il existe sur le marché une solution pratique et clé en main : les panneaux livrés prêts à être montés.  Le kit de panneaux solaires, on n’a encore rien inventé de mieux pour produire sa propre électricité maison ! Les amateurs de jeux de construction vont adorer se débrouiller comme des chefs en toute autonomie. Ceux qui gardent l’œil sur leur facture d’électricité aussi… parce que c’est un excellent moyen de la faire baisser drastiquement ! Alors, comment bien choisir mon kit solaire ? Quel kit solaire choisir pour l’autoconsommation ou carrément viser l’autonomie énergétique ? Décryptage.  

1- Connaître et comprendre le contenu de mon kit solaire

Qu’est-ce qu’on trouve dans un kit de panneaux solaires à monter soi-même, à votre avis ? La réponse est simple et sans détour : tout ce dont vous aurez besoin ! C’est-à-dire ces cellules photovoltaïques (les fameux panneaux), un onduleur, des câbles et parfois une batterie de stockage — selon l’envergure que vous donnerez à votre projet. 

Panneaux solaires

Ils peuvent être mono ou polycristallins. Le panneau monocristallin est fait à partir d’un unique cristal de silicium ce qui lui offre une homogénéité parfaite. Reconnaissable à son noir profond, il offre également un meilleur rendement. Le panneau polycristallin, lui, est fait à partir de plusieurs cellules de silicium (sorte de petit patchwork énergétique !). Sa couleur tire sur le bleu et son rendement sera moins bon que celui d’un kit solaire monocristallin. Ce qui ne se ressentira pas forcément dans son prix, équivalent. 

Onduleur

L’onduleur, ou micro-onduleur, c’est ce petit boîtier qui permet de convertir le courant afin d’alimenter vos appareils. Il transforme le courant direct (qui arrive via les panneaux, mais dont vos appareils ne sauraient que faire !) en courant alternatif. Une fois le courant transformé comme il se doit, vos appareils peuvent en profiter. Et, croyez-nous, recharger son téléphone grâce aux rayons du soleil, c’est grisant ! 

Câbles

Les câbles vous permettent de raccorder le tout. Il s’agira de les brancher sur le coffret, puis sur le micro-onduleur, avant de les raccorder au compteur électrique. Ça paraît simplissime dit comme ça, mais il faudra vous y connaître un minimum en électricité pour réussir votre branchement en toute sécurité. Sinon, n’hésitez pas à vous faire aider !

Mon kit solaire Beem Energy

Vous n’êtes pas sûrs d’avoir envie de manier la pince à douille ? Ni de reconnaître les connecteurs femelles des connecteurs mâles ? Rassurez-vous, il y a plus simple : le kit plug and play, quasi prêt à être branché tel quel. C’est le cas du kit Beem, qui vous facilite l’installation ! Vous y trouverez 4 modules design, 4 fixations, 1 rallonge et des câbles pour brancher les panneaux entre eux, un micro-onduleur… et une BeemBox pour suivre votre production en temps réel ! Clairement, il n’y a que le soleil qu’on n’a pas mis dans la boîte. 

2- Choisir un type de kit solaire

Votre choix dépendra de votre projet. Qu’il s’agisse de consommer directement toute l’énergie produite ou d’alimenter en kilowattheures un bâtiment isolé. 

Mon kit solaire pour l’autoconsommation

Dans le cas de l’autoconsommation, vous pourrez envisager un kit solaire sans stockage et utiliser une majorité de l’énergie produite. C’est la meilleure option si vous souhaitez démarrer dans le solaire sans pour autant surdimensionner le projet et produire plus que de besoin. Vous pouvez même opter pour un kit qui couvre uniquement votre talon de consommation : ce que votre électroménager branché en permanence (réfrigérateur, box internet, etc.) consomme. Vous serez certains de consommer toute l’électricité produite ! Posez-vous tout de même la question de votre orientation, « qu’est ce que va produire mon kit solaire à Lille ? » Et bien pas tout à fait la même chose qu’un kit solaire à Montpellier, mais largement de quoi subvenir à vos besoins ! Un doute sur l’orientation ou votre future production ? Choisissez un créneau pour un petit meeting avec notre Beem team, on vous fera une estimation précise en prenant en comptes vos paramètres personnels !  

Mon kit solaire autonome

En cas de besoins précis : kit solaire pour site isolé, camping-car autonome… Il vous faudra certainement envisager le kit solaire avec batterie. Ce qui vous permettra de stocker le surplus d’énergie produite en journée, pour vous en servir dès la nuit tombée (sans avoir à vous éclairer à la bougie) ! Le kit solaire autonome est aussi celui vers lequel vous tourner si votre habitation n’est pas raccordée au réseau. Dans ce cas-là, il faut pouvoir produire et stocker suffisamment d’énergie pour ne jamais être à court d’électricité. 

3- Me projeter dans l’installation de mes panneaux solaires

Un panneau solaire à installer soi-même, c’est possible. Souvent placés au sol, certains kit de montage de panneau solaire permettent de le mettre en façade. La règle d’or ? Il faudra que votre installation se trouve à moins de 1 m 80 du sol. C’est ce qui vous permettra de vous dispenser de la déclaration en mairie et autres devoirs administratifs. Normalement, le nécessaire au branchement et à l’installation sera livré avec le kit de votre choix.  « Euh, je peux me débrouiller avec mon kit solaire à votre avis ? » Absolument ! Et comme le montage d’un kit solaire devrait être accessible à tous, Beem l’a simplifié au maximum. Avec le kit Beem, pas de raccordement compliqué à faire, même pas besoin de vous approcher de votre compteur électrique (promis). Il suffit de brancher la rallonge dans une simple prise extérieure et le tour est joué ! 

4- Bien choisir la puissance de mon kit solaire

La puissance maximale du panneau, c’est l’info cruciale dont vous aurez besoin pour le choisir. Sa puissance est sujette à plusieurs variables :

  • l’ensoleillement ;
  • l’inclinaison ;
  • la capacité de production.

Mais l’unité de puissance reste toujours la même et se compte en kilowatt-crête (kWc) par m2. Il s’agit de la puissance maximale du panneau, une donnée qui vous sera indiquée lors de vos recherches comparatives. Il ne vous restera plus qu’à savoir combien de kilowattsheures seront produits par kWc. Ce qui sera déterminé par la luminosité de votre zone géographique  et la puissance maximale du panneau. Chaque photon compte ! (Pour en savoir plus et avoir accès au détail du calcul, c’est par ici que ça se passe : zoom sur la puissance d’un panneau solaire !) En parallèle, faites le point sur vos besoins en électricité. Le plus simple ? Regardez votre consommation annuelle sur votre dernière facture d’électricité. Couplez les deux et vous saurez de combien de précieux kWh vous aurez besoin. 

5- Être regardant sur le design de mon kit solaire 

Contrairement au panneau solaire portable (ce mini panneau solaire ultrapratique lors de randonnées loin de tout), le kit solaire s’implante durablement dans le paysage. Et doit donc pouvoir s’y intégrer ! Pas facile, nous direz-vous, avec des panneaux solaires photovoltaïques… « J’ai peur que mon kit solaire fasse tache… » Et on vous comprend ! C’est un frein majeur pour de nombreux consommateurs pourtant tentés par l’expérience du solaire. Alors, chez Beem on a pris le problème à bras le corps et on a imaginé un produit qui se fonde un peu plus sur votre façade ou sur votre terrasse. Ici, vous avez le choix entre un panneau classique, au motif neutre, ou un panneau au design innovant, au motif floral. Notre kit Beem a pour ambition de démocratiser le solaire et de plaire au plus grand nombre. On l’a donc voulu esthétique, en plus d’être rudement efficace.  Ses pétales photovoltaïques produisent toute l’électricité dont vos appareils ont besoin en journée (ceux qui forment votre talon de consommation et doivent être alimentés en permanence)… Et sont agréables à regarder ! Vous allez enfin pouvoir pavoiser dans le voisinage tout en accélérant votre transition énergétique. 

Les kits solaires n’ont plus de secrets pour vous ! Sachez qu’en plus, votre kit photovoltaïque a de beaux jours devant lui : 20 ans minimum avec un bon rendement. Raison de plus pour bien le choisir et ne pas fermer les yeux sur le design de votre kit solaire. Vous allez l’avoir à l’œil pendant un petit moment. Surtout si vous optez pour le kit Beem Energy et que vous scrutez votre production grâce à sa BeemBox ! À vous les joies de la production maison, renouvelable et locale ! Bon point pour les kits solaires, ils vous simplifient l’installation, pour que vous puissiez profiter de votre production rapidement et sans vous arracher les cheveux. Chez Beem, on vous garantit une installation en moins d’une heure montre en main et on a même prévu des maquettes papier à taille réelle… Pour vous aider à visualiser le rendu avant la fixation en façade ! À vous de jouer. Installez, branchez, produisez !