Isolation

Tout savoir sur la rénovation écologique de son habitation

Avoir envie de se lancer dans un chantier de réhabilitation est une bonne chose, que ce soit pour la restauration…

Erwan Guiziou
rénovation écologique

Avoir envie de se lancer dans un chantier de réhabilitation est une bonne chose, que ce soit pour la restauration de l’existant ou pour un agrandissement. Rénover son logement est toujours utile ! Ça permet de remettre aux normes une habitation vétuste et de la rendre moins gourmande en énergie… Tout en vous offrant l’opportunité de vivre au sein d’une maison plus écologique, sans avoir à déménager dans un écoquartier ! La rénovation écologique d’une maison ancienne est un projet ambitieux moins ardu qu’il n’y paraît. Ces travaux écologiques minimisent leur impact environnemental, font preuve de durabilité et s’engagent à éviter l’épuisement des ressources. Difficile de faire plus respectueux pour la planète et la préservation de l’environnement ! Vu comme ça, la rénovation verte, c’est franchement tentant. Alors, pourquoi rénover sa maison ? Et comment rénover sa maison écologiquement ? On vous dit tout sur la rénovation écologique : une super alternative pour votre logement. 

Le principe de la rénovation écologique

Repenser son habitation du sol au plafond, rêver de la réaménager en faisant la part belle à l’écologie… C’est un super projet qui vous garantit de belles économies d’énergie par la suite. 

Les avantages de la rénovation

La rénovation, même classique, est toujours une bonne idée ! Elle permet de remettre en état tout ou partie de l’habitat et de remplacer des matériaux qui ont fait leur temps. En lui offrant un petit coup de jeune au passage ! Qu’elle prenne place à l’extérieur ou à l’intérieur, la rénovation vise à améliorer votre confort thermique, phonique ou les deux à la fois. Non seulement vous pourrez enfin vous targuer d’avoir un logement qui répond aux normes en vigueur, mais en plus vous gagnerez en qualité de vie au quotidien. Après avoir fait un bilan énergétique de votre maison, vous vous concentrerez sur les travaux à entreprendre : charpente, isolation, chauffage, plomberie, électricité…

La rénovation écologique

Comme pour n’importe quelle rénovation classique, le but est de rénover et d’améliorer les performances du logement. Ce qui fait la différence, c’est la méthode. La rénovation écologique a la particularité d’adapter son chantier et ses perspectives pour être écoresponsable sans perdre en ambition ni en réalisation ! Elle fait de la préservation de l’environnement une priorité, en s’appuyant sur des travaux de rénovation écologique. Faire des travaux mineurs, agrandir ou remettre à neuf une vieille bâtisse : tout est envisageable. Et ce, avec le bilan carbone le plus faible possible. 

Pour mener à bien votre projet de rénovation écologique, il faudra réfléchir et trouver des solutions visant à limiter le gaspillage sur le chantier. Mais aussi opter pour la réutilisation d’anciens matériaux et privilégier des matériaux spécifiques en ce qui concerne le neuf. Ces écomatériaux devront répondre à des critères précis de développement durable :

  • être issus de matières premières renouvelables ;
  • avoir un impact faible ou neutre ;
  • être suffisamment résistants et durer dans le temps ;
  • recyclables ;
  • être sains tout au long de leur cycle (de la production à la phase d’élimination) pour l’habitant et l’artisan.

La rénovation bioclimatique

La rénovation bioclimatique a la particularité de s’adapter à son environnement d’implantation. C’est-à-dire au terrain et au climat dans lequel elle se trouve. Elle respecte la végétation qui l’entoure et capitalise sur les rayons du soleil pour se chauffer naturellement et à moindre coût. L’idée, c’est d’exploiter au maximum les ressources naturelles de l’endroit au sein duquel la maison se trouve. 

L’écorénovation

L’écorénovation englobe les travaux qui visent à améliorer les performances de votre logement. Son but ? Réduire les dépenses énergétiques d’une habitation pour en faire une maison économe (et économique !) qui affiche un moindre impact. On estime que, pour être écologique, une maison doit être raisonnable dans sa consommation électrique. Le seuil étant placé à 50 kilowattheures par mètre carré. 

Zoom sur l’habitat écoénergétique

Une maison écoénergétique, c’est une maison qui favorise l’économie de l’énergie. Elle est à la fois rentable et saine ! Elle mise tout sur l’isolation, couplée à un système de chauffage à haut rendement énergétique. En réduisant sa consommation énergétique, elle est également plus respectueuse de l’environnement qu’un logement classique ! Un bon moyen de réduire sa consommation d’électricité, d’ailleurs, c’est de la produire soi-même grâce à un kit solaire Beem Energy.

Écomatériaux et chantier écologique : faire les bons choix

Il existe une large palette de matériaux de construction et (vous vous en doutiez) tous ne se valent pas ! L’avantage d’opter pour des écomatériaux, c’est qu’ils sont biosourcés (issus de matières végétales ou animales) et donc sains.

Gros œuvre

On parle de gros œuvre lorsqu’on touche à la structure du bâtiment : charpente, toiture. Ici, sans surprise, c’est le bois qui tire le mieux son épingle du jeu. Mais attention, c’est une ressource qui n’est pas complètement illimitée et il faudra bien faire attention à sa provenance. On évitera le bois qui participe à la déforestation ou celui qui provient d’exploitations bombardant les sols d’engrais visant à accélérer sa croissance (ruinant les sols au passage). Pour ne pas commettre d’impair, l’idéal est de s’orienter vers une plantation durable. Et, pour remplacer le béton classique en ce qui concerne les murs, optez pour le béton de chanvre, le béton d’argile (aussi dit terre crue). Ou les matériaux fibres-ciment. Ces biomatériaux sont une excellente alternative au ciment classique, gros polluant à échelle mondiale. Ils sont sains, réutilisables et même recyclables à l’infini pour certains, comme la terre crue. 

Revêtements

En ce qui concerne les sols, il existe des revêtements plus naturels que les classiques carrelage ou linoléum. Dalles de quartz, lino biosourcé, dalles en céramique, moquette végétale, parquet en liège, jonc de mer… Vous avez l’embarras du choix !

Peintures, colles et vernis sont particulièrement toxiques… pourtant, leur utilisation en intérieur est un classique qui vient polluer l’air de nos habitations. Pour éviter ces produits issus de la pétrochimie, tournez-vous plutôt vers des alternatives saines. Comme la peinture écologique, qui ne contient pas de métaux lourds et ne dégage pas de composés organiques volatils (les fameux COV). 

Isolation

L’isolation thermique est l’un des chantiers majeurs de la rénovation énergétique, qui vise à accroître l’efficacité énergétique d’un logement. Pour l’isolation aussi, les écomatériaux sont une alternative durable intéressante ! Lin, chanvre, laine de mouton, fibre de bois, paille ou liège remplacent avantageusement la traditionnelle laine de verre, polluante et irritante. 

Toiture

Pour rénover votre toiture et la rendre plus écologique, vous pourriez vous décider pour un toit écologique tout en originalité ! Si vos tuiles ou vos ardoises ont fait leur temps, pourquoi ne pas les remplacer par du chaume ou des végétaux ? La toiture végétalisée a un superbe rendu qui se fond dans votre paysage. À moins que vous ne préfériez la paille ! 
Maintenant que vous connaissez tout du principe de la rénovation écologique, vous pourrez vous lancer dans votre projet en toute sérénité. Son coût n’est pas toujours beaucoup plus élevé que celui d’une rénovation standard. Vous le constaterez en faisant établir des devis auprès de professionnels qualifiés ! D’autant que les matériaux écologiques, certes plus chers à l’achat, se rentabilisent bien mieux que leur contrepartie classique. Grâce à eux, non seulement vous ferez des économies sur vos factures d’énergie, mais en plus vous aurez accès à des aides spécifiques. Écoprêt à taux zéro, Ma Prime Renov’ et taux de TVA plus intéressant : de nombreuses aides à la rénovation énergétique sont proposées aux particuliers par l’État. Notez également l’existence d’une prime à l’autoconsommation photovoltaïque pour faciliter l’installation de panneaux solaires ! Faire tourner sa maison à l’énergie solaire est d’ailleurs une excellente façon de la rendre bien plus écologique (et économique). Commencez par l’installation d’un kit Beem et constatez tout de suite à quel point il est facile de se désengager de son fournisseur d’électricité… Ne serait-ce que pour alimenter l’électroménager branché en permanence !