Conseils et astuce pour réduire la consommation de son frigo

S’il y a un appareil électroménager dont on aurait du mal à se passer en cuisine… c’est bien le réfrigérateur.

Erwan Guiziou
réduire consommation d'un frigo

S’il y a un appareil électroménager dont on aurait du mal à se passer en cuisine… c’est bien le réfrigérateur. Le frigo, de son petit nom, s’est fait une place dans les ménages français au début des années 50 et a réussi à créer une réelle dépendance ! Depuis, il a évolué : le frigo connecté entrant dans la danse, même si son fonctionnement de base est resté inchangé. Sorte de garde-manger sous stéroïdes, son efficacité pour conserver nos denrées à la bonne température n’est plus à prouver… L’impact de sa consommation énergétique sur nos factures non plus d’ailleurs ! Dans les deux cas, la dépense va bon train. Et on ne vous parle même pas de la consommation d’un frigo américain ! Se pose alors la question de la puissance d’un frigo en watt, mais aussi de sa potentielle surconsommation. Quelle est la consommation moyenne d’un frigo congélateur ? Quel frigo consomme le moins et comment réduire la consommation de son frigo ? On vous propose un point rafraîchissant sur le sujet. 

La consommation moyenne d’un réfrigérateur

Avant même de chercher à faire des économies, avec pour but une réduction de la dépense (énergétique et financière !), quelques détails utiles s’imposent. Connaître la consommation d’un frigo en kWh par jour est une excellente première étape !

Consommation d’un frigo en watt

On le sait, nos frigos sont énergivores et branchés 24 heures sur 24 (ce qui n’arrange pas leur cas). Mais que consomment-ils exactement ? Et bien, on estime que leur consommation moyenne annuelle va de 200 à 500 kilowattheures (kWh). Elle dépend d’un tas de paramètres : modèle, classe énergétique, contenance. Mais aussi vétusté et entretien. La consommation d’un vieux frigo n’étant pas la même que celle d’un appareil ultraperformant, ni même que la consommation d’un congélateur indépendant. 

Un petit frigo encastré sous plan utilise environ 100 kWh par an. Le réfrigérateur-congélateur, qui est l’appareil de réfrigération le plus utilisé en France, consomme jusqu’à 500 kWh, exactement comme un congélateur. La palme du plus gourmand en énergie revient au réfrigérateur américain, qui consomme jusqu’à 800 kWh ! 

Consommation d’un frigo par jour

Pour connaître la consommation exacte de votre frigo, que ce soit par an ou par jour, amusez-vous à faire ce petit calcul ! Multipliez sa puissance (en watts) par le nombre d’heures d’usage (par jour), par le nombre de jours, puis divisez le tout par 1000. Ce qui donne : (350 x 24 x 365) / 1000 = 3066 kWh par an, pour un frigo utilisé en permanence. Divisez ensuite ce résultat par le nombre de jours d’usage et vous obtenez la consommation de votre frigo par jour.

Pour savoir ce que vous coûte réellement votre frigo, il ne vous reste plus qu’à multiplier sa consommation annuelle par le prix du kWh. Admettons : 0,17 € x 3066 kWh. 

Classe énergétique d’un frigo

Pour réduire la consommation de son frigo, on commence par s’intéresser à son étiquette, car la classe énergétique de votre frigo influe sur l’énergie qu’il consomme. Changer d’appareil pour en choisir un moins énergivore vous fera réaliser une diminution de consommation immédiate ! Les classes énergétiques vont de A (la meilleure) à G (la moins bonne), vous les retrouvez sur l’étiquette énergétique collée aux appareils en démonstration au rayon électroménager.!

Classe climatique d’un réfrigérateur

Moins connue des consommateurs que la classe énergétique, la classe climatique vous renseigne autrement. Dans l’Hexagone, votre réfrigérateur remplit ses fonctions sans souci s’il est placé dans une pièce dont la température varie de 16 à 32°C. Il s’agit de la classe « tempérée », mais il existe 8 autres ! La « classe tropicale élargie », par exemple, permet aux réfrigérateurs de conserver leur performance dans une amplitude plus large : de 10 à 43°C. L’idéal étant de choisir une classe climatique adaptée à son lieu de vie. 

Comment réduire la consommation de son frigo ?

Maintenant que vous savez déterminer l’énergie qu’utilise votre appareil réfrigérant, venons-en aux faits : réduire la consommation de votre frigo ! C’est une super entrée en matière pour faire des économies d’électricité globales. 

1. Dégivrer son frigo

C’est une étape essentielle pour consommer le moins possible. Hors de question de laisser la partie congélateur de votre frigo se transformer en banquise ! Parce que (tenez-vous bien) dès que la glace et les cristaux atteignent les 3 millimètres, votre réfrigérateur-congélateur consomme 30 % de plus ! Alors, on se retrousse les manches et on dégivre : ce sera autant d’énergie économisée. Et tant qu’on y est, on peut même en profiter pour lui offrir un petit nettoyage. Car un bon entretien l’aide à tenir dans le temps ! 

2. Régler la température de son réfrigérateur-congélateur

Encore une fois, pas besoin que votre frigo imite le Pôle Nord. Lorsque son curseur est placé de fonction à ce qu’il vous offre 4 à 5°C à  l’intérieur, c’est parfait ! Sans surprise, plus il y fait froid, plus un réfrigérateur consomme. Alors, veillez à ne pas aller en dessous des 4°C, ce ne serait pas utile. Pour qu’il maintienne cette température idéale, évitez d’ouvrir sa porte pour un oui pour un non, ne la laissez pas trop longtemps entrouverte et… n’y mettez pas d’aliments chauds !

3. Bien remplir son frigo

Optimiser le remplissage d’un frigo, c’est l’aider à performer correctement. Fait incroyable, les étagères vides consomment davantage… Alors, tâchez de ne pas les laisser vides trop longtemps ! Mais, attention, ne le surchargez pas non plus, sinon vous empêchez l’air de circuler correctement à l’intérieur. C’est une savante histoire de dosage, voyez-vous. Votre frigo joue les divas, il aime être rempli aux trois quarts, ni plus ni moins. 

4. Vérifier son isolation 

Nettoyez régulièrement les joints de votre frigo et pensez à vérifier que la jointure fait bien son travail. Faites le test en fermant la porte sur une feuille de papier, s’il n’y a pas de résistance, c’est que la porte ne joue pas son rôle d’isolant. Au besoin, changez-lui les joints d’étanchéité. Leur rôle est de faire ventouse pour éviter que l’air ambiant (plus chaud) ne puisse entrer par les interstices ! 

Autre astuce, laissez-lui de la place à l’arrière (idéalement 10 cm) et dépoussiérez sa grille régulièrement ! 

5. Lui faire prendre des vacances de temps en temps

Comme vous, votre frigo n’apprécie que moyennement les gros écarts de température. Pour l’aider, ne le placez pas près d’une source de chaleur (un four ou un chauffage, voire une fenêtre plein sud). Et, pour le soulager de temps à autre, offrez-lui des vacances ! Lorsque vous vous absentez pour un moment, videz et débranchez-le (en lui laissant la porte ouverte pour une bonne aération). 
Votre frigo n’a plus aucun mystère à vous cacher maintenant que vous savez exactement ce qu’il vous coûte annuellement et comment diminuer sa consommation d’énergie. Si ce n’est déjà fait, il ne vous reste plus qu’à mettre en place de bonnes habitudes pour maintenir la consommation de votre frigo au minimum ! Envie d’aller plus loin ? Optez pour le frigo solaire ou le kit solaire Beem Energy. C’est une bonne façon de faire entrer de l’énergie renouvelable au sein de votre foyer et de faire des économies ! L’étape suivante ? La vie sans frigo !